Ce que j’aimerais garder d’elle…

img_2488

Ce premier vendredi de Mars, au matin, ma grand-mère J. est décédée. Quelques jours à peine après un anniversaire que cette année non bissextile ne lui aura pas donné. Elle n’avait que 21 ans, j’ai encore compté ce matin, et c’est bien trop tôt pour mourir.
Presque 3 ans après avoir perdu mon autre grand-père, un vendredi aussi.
Et 6 semaines après un autre vendredi où j’ai déjà ouvert grand les vannes.

Lire la suite

Et se remplir d’amour

1Je crois que ce n’est pas une surprise, mon cœur est un peu cassé en ce moment.

Et si on ajoute à ça toutes les nouvelles du monde, c’est difficile de ne pas laisser tout ça ternir mon enthousiasme, me faire douter de moi, me remettre en question, douter de tout, des autres. Tomber dans l’aigreur, la jalousie, la méchanceté semble être une option très facile, évidente pour certains, et même conseillée par d’autres.

Lire la suite

Passe muraille

Jour J :

C’est comme si ton corps savait déjà. La fatigue, les yeux qui piquent.

Mais tu te prends quand même le mur en pleine face. Le son habituel du sms, les 4 premières lignes qui n’augurent rien de bon, et soudain le souffle court, les jambes coupées, et le reste qui n’existe plus. Avant de lire plus loin, le pouce en suspens, tu sais déjà, mais c’est trop tard… Lire la suite

La douceur et la violence

img_2974

Il y a quelques semaines, j’ai décidé de laisser entrer dans ma vie quelqu’un qui toquait à la porte depuis 6 ans. J’ai pris une grande inspiration, posé mes mains moites sur mes joues rouges, ignoré le coeur qui battait à cause de la peur, écouté celui qui battait pour le reste et fait un saut dans le grand vide. C’est fou comme le doute vous assaillit avant et après, et vous abandonne pendant. Depuis ce doux Samedi soir à deviner le faisceau de la Tour Eiffel, je n’ai aucun regret. Ni celui d’avoir attendu si longtemps, ni celui de lui avoir laissé une chance, de m’être laissée une chance.

Lire la suite